Mutuelle et prévoyance

Se lancer en tant que freelance, que cela soit pour continuer son activité de consultant ou pour se lancer dans une toute autre activité, est un grand pas en avant. Généralement, en vous lançant, vous allez vous concentrer davantage sur le développement de votre activité. Mais il est important aussi de se pencher sur la protection sociale qui peut vous aider à certains moments de votre vie. Voici donc un point sur cette protection.

Souscrire une mutuelle santé quand on travaille comme consultant indépendant

Alors que les salariés du secteur privé peuvent bénéficier d’une mutuelle d’entreprise, les consultants freelances et autres indépendants ne sont malheureusement pas concernés. Pourtant, un tel contrat d’assurance peut être des plus utiles dans la vie de tous les jours.

Vous avez besoin de lunettes ? Saviez-vous que, malgré le prix pouvant vite atteindre les centaines d’euros, la Sécurité sociale ou tout autre régime obligatoire ne prendra en charge qu’une petite dizaine d’euros de ce montant ? Dans ce cas, une mutuelle santé est des plus appréciables puisqu’elle peut vous permettre d’un remboursement intéressant : en fonction des assureurs et des niveaux de garanties choisis, vous pouvez, par exemple, bénéficier d’un forfait de 300 € pour une paire de lunettes.

En d’autres termes, les mutuelles santé (aussi appelées complémentaires santé) vous permettent de bénéficier de remboursements qui viennent compléter ceux de votre régime obligatoire.

Opter pour un contrat de prévoyance, une protection pour les consultants freelances

Les contrats de prévoyance sont conçus afin d’aider les adhérents à faire face aux aléas de la vie. Pour cela, ils proposent différentes garanties comme les garanties Accidents de la vie (qui vous indemnisent en cas d’accident grave de la vie professionnelle, ou personnelle), les garanties Pertes de revenus (qui permettent de percevoir une indemnité en cas d’arrêt de travail suite à un accident ou une maladie) et d’autres comme les assurances décès, obsèques, etc.

Pour les consultants indépendants, un contrat de prévoyance professionnelle peut être intéressant. En effet, ce dernier vous permet de bénéficier :

  • Du maintien de vos revenus en cas d’arrêt de travail décidé par un médecin (suite à une maladie ou un accident, par exemple),
  • Du versement d’une rente mensuelle en cas d’incapacité permanente à exercer votre activité,
  • D’un versement de capital à vos proches en cas de décès.

En savoir plus sur la prévoyance pour les consultants indépendants : https://bonne-assurance.com/prevoyance/autres-assurances/prevoyance-independants-tns-micro-entrepreneur/

Prenons l’exemple d’un consultant freelance qui gagne en moyenne 9 650 € par mois après déduction des coûts liés à l’entreprise (charges, etc.). Malheureusement pour lui, suite à un accident de voiture, il est arrêté pendant 3 mois. Il a pu faire des économies afin de subvenir à ses besoins durant cette période, mais cela revient tout de même à une perte totale de ses revenus pendant ces 3 mois (hors indemnisation de son régime obligatoire).

Avec un contrat de prévoyance, ce consultant freelance peut anticiper les arrêts de travail de longue durée en optant pour des indemnités journalières qui viendront compléter celles qui peut percevoir par son régime obligatoire. Il pourra, ainsi, conserver son niveau de vie sans avoir à puiser dans ses économies.

Quels avantages pour les consultants indépendants ?

En plus des remboursements par les contrats de complémentaires santé, ou des indemnisations possibles grâce à un contrat de prévoyance, il existe d’autres avantages qui dépendront, cette fois-ci, du statut juridique que vous aurez choisi pour lancer votre activité de freelance.

Les consultants freelances ayant opté pour la micro-entreprise, par exemple, sont actuellement rattachés à la Sécurité sociale des Indépendants. Mais cette dernière ne permet pas de recevoir que de très faibles indemnisations en cas d’arrêt de travail (entre 5,37 € et 55,51 € par jour si le salaire annuel moyen est supérieur à 3 919,20 €). Dans ce cas-là, il peut donc être intéressant de souscrire un contrat de prévoyance.

Pour les consultants indépendants ayant opté pour un statut assimilé salarié, c’est-à-dire ceux ayant choisi une SASU ou une SAS, les contrats de prévoyance peuvent être un peu moins intéressants. En effet, ils dépendent du régime obligatoire général (de la CPAM, en d’autres mots) qui leur permet de percevoir des indemnisations plus intéressantes en cas d’arrêt de travail. Et bien que la souscription à un contrat de prévoyance puisse être moins intéressante pour eux, il est important d’y réfléchir malgré tout.

Et finalement, s’ils sont à la tête d’une EURL ou d’une EIRL, les consultants freelances sont considérés comme travailleurs non salariés (TNS) et sont donc rattachés à la Sécurité sociale des Indépendants eux aussi. Mais contrairement aux consultants indépendants ayant une micro-entreprise, ils peuvent bénéficier d’indemnités plus intéressantes allant de 21 € à 55,51 €, quel que soit leur revenu annuel.

Plus encore, les consultants freelances ayant une EURL ou une EIRL peuvent bénéficier d’un dispositif spécifique : la loi Madelin. Il s’agit d’un avantage fiscal mis en place pour favoriser la protection sociale des indépendants. Grâce à cela, les consultants indépendants et tout autre freelance considérés comme TNS peuvent déduire de leur revenu imposable une partie des cotisations de leur contrat de mutuelle, de prévoyance, et même de retraite.

Partagez cet article !